Actualité

La filière Française relève les défis de l’origine Française garantie et de la transition vers les élevages alternatifs

le 16 avril 2019

L’œuf fait l’unanimité auprès des Français. D’après la récente enquête menée par CSA pour l’Interprofession française des œufs (CNPO)1, 98 % d’entre eux disent en consommer. Un record historique : ce chiffre est en hausse de +2 % par rapport aux précédents résultats de 2017. Les Français aiment les œufs et le prouvent : en 1 an, entre 2017 et 2018, ils ont ainsi augmenté leurs achats en grande distribution de +1,9 % en volume et de +3,5 % en valeur. Et, pour la première fois, plus d’1 œuf sur 2 vendu en hypers et supermarchés était issu d’élevages alternatifs (bio, plein air, sol). Les œufs issus d’élevages alternatifs représentent désormais près de 52 % de parts de marché volume, contre 49 % en 20172.

 

Accélération de la transition des élevages

Pour répondre aux attentes des Français, la filière s’est lancée en 2016 dans un ambitieuse démarche de transition, visant à dépasser 1 poule sur 2 en élevages alternatifs d’ici 2022. Les éleveurs avancent à grands pas :  en 2018, plus de 42 % des poules pondeuses sont dans des élevages bio, de plein air ou au sol contre 37 % en 2017 et 33 % en 2016. En 10 ans, la part des poules en élevages alternatifs a plus que doublé ! Les éleveurs se sont massivement mobilisés et ont beaucoup investi pour relever le défi et, s’ils continuent à ce rythme, ils devraient même y parvenir avant l’échéance qu’ils se sont fixée !

Oeufs - CNPO

 

« Œufs de France » : les professionnels engagés

Pour aller plus loin, la filière a entamé un autre chantier : celui de l’origine France garantie. En effet, les Français sont guidés par deux principaux critères dans le choix de leurs œufs : le mode d’élevage des poules et leur origine française, qui gagne en importance – 87% s’y disent attachés en 2019, contre 85 % en 2017. C’est pourquoi la filière a lancé le logo « Œufs de France » l’an passé, garantie de la traçabilité des œufs et de la mise en valeur du savoir-faire exemplaire de la filière. Après seulement 7 mois de présence dans les rayons, le logo est déjà connu par 41 % des Français. Il est à ce jour utilisé par 22 entreprises du secteur et 9 enseignes de distribution : Casino, Carrefour, Franprix, Leader Price, Leclerc, Lidl, Metro, Monoprix, Promocash. L’engagement de tous ces acteurs représente d’ores-et-déjà la majorité des œufs commercialisés en France, que ce soit sous marque nationale ou marque distributeur.

Largement mobilisée, la filière se donne les moyens de rester en phase avec les attentes sociétales. Les consommateurs lui font écho : ils sont 95 % à confier soutenir sa démarche de transition et 78 % à juger la présence du logo « Œufs de France » susceptible d’influencer positivement leurs achats.

Logo Oeuf de France

 

1 poule sur 2 en élevage alternatif d’ici 2022 : la filière avance à grands pas

À travers leur démarche volontaire de transition des élevages, les professionnels de la filière se sont engagés dans de coûteux aménagements, évalués à 277 millions d’euros pour arrêter la production de près de 9 millions de poules élevées en cages et mettre en place 9 millions de poules en systèmes « alternatifs ». Ils se sont mis à l’œuvre et, en 2 ans, ont augmenté le nombre de poules pondeuses en élevages alternatifs de +23,6 %. Ainsi, alors que les élevages en cages aménagées représentaient près de 68 % des poules pondeuses élevées en France en 2016, ce chiffre est déjà passé à 57,8 % en 2018. 

Poule - CNPO

 

Le logo « Œufs de France » plébiscité et bientôt élargi aux produits transformés

Fruit d’une démarche collective portée par l’APAF (Association des Produits Agricoles de France), le logo « Œufs de France » garantit l’engagement de l’ensemble des maillons de la filière française : accouveurs, éleveurs de poulettes, éleveurs de poules pondeuses, centres d’emballage et de transformation des œufs. S’il a été lancé l’an passé sur les boîtes d’œufs, les Français sont déjà 90 % à se dire favorables à son élargissement sur les conditionnements de produits comme les biscuits ou les pâtes. Ils sont même 82 % à estimer qu’il influencerait positivement leur décision d’achat. Les Français considèrent en effet que les « Œufs de France » leur apportent de nombreuses garanties, comme la contribution à la préservation des élevages en France (95 %), la qualité (89 %) ou encore la fraîcheur (84 %) et le respect d’une réglementation sur le bien-être animal parmi les plus strictes au monde (84 %). C’est pourquoi l’interprofession française des œufs a déjà commencé à travailler sur l’adaptation du logo aux produits transformés.

 

Les œufs : incontournables de la cuisine des Français

Ph.ASSET / CNPO / ADOCOM-RP

Les œufs font partie du quotidien de Français. D’après la dernière enquête CNPO / CSA, 94 % d’entre eux considèrent même que ce sont des produits incontournables de l’alimentation. Il faut dire que les œufs cumulent les qualités. 96 % des Français s’accordent à dire que l’œuf est une source inépuisable de créativité culinaire, 95 % qu’il s’agit d’un produit naturel et autant qu’il est bon pour la santé. 94 % des Français jugent également que l’œuf est l’un des aliments qui présente le meilleur rapport qualité / prix. Les Français se font un plaisir de les cuisiner de multiples façons. Si 91 % des consommateurs les utilisent pour cuisiner des plats uniquement composés d’œufs et, en premier lieu, leur recette préférée : l’œuf au plat ; ils sont également 87 % à les combiner à d’autres ingrédients. 78 % s’en servent pour réaliser des pâtisseries, 65 % des plats élaborés et 31 % des sauces. L’œuf est en effet une source d’inspiration inépuisable pour tous et, en premier lieu, les Chefs d’aujourd’hui et de demain ! Une centaine de jeunes talents de la cuisine ont ainsi participé à la 5e édition du Trophée Œufs de France, dont la finale vient de se dérouler dans les cuisines de la renommée École Ferrandi, à Paris.

 

Les chiffres clés des Œufs en France

Infographie / CNPO / ADOCOM-RP

 

1 Enquête CSA pour le Comité National pour la Promotion de l’OEuf (CNPO), menée du 27 mars au 1er avril 2019 auprès d’un échanti llon national représentatif de 1004 Français âgés de
18 ans et plus.
2 Source : Iri – Supers et Hypermarchés 2018

Partager l’article via
Suggestions d’articles

Une jeune Auvergnate, Mathilde Lamouche, remporte avec sa recette “Comme un nid d’hirondelle chinois” le 4e Prix du Trophée Œufs de France 2019

le 11 décembre 2019

Mathilde Lamouche, 22 ans, originaire d’Auvergne (Vichy-03), a remporté le 4e Prix du Trophée Œufs d... Lire la suite

L’origine française des œufs : une importance grandissante pour les consommateurs

le 10 décembre 2019

Enquête CSA pour le Comité National pour la Promotion de l’Œuf (CNPO), menée du 27 mars au 1er avril... Lire la suite

Silence, ça tourne pour l’Œuf !

le 6 décembre 2019

En direct du plateau de M6 où l'oeuf fait sa star, voici quelques images des coulisses du tournage..... Lire la suite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et l'utilisation de cookies pour simplifier votre navigation, nous permettre de vous proposer des contenus en fonction de vos intérêts et faciliter l'utilisation des boutons de partages sociaux. Pour en savoir plus et gérer ces paramètres :  RGPD & Cookies .