Actualité

Saint-Valentin : des œufs cocottes pour épater votre invité(e) !

le 14 février 2020

En entrée, apporter à table un œuf cocotte dans sa verrine, sa cassolette ou très originale dans une mini-brioche évidée, et c’est à coup sûr, un succès assuré !

Nous laisserons le plat principal au choix de l’invitant(e), pour nous diriger vers un dessert gourmand à préparer la veille, afin de ne pas trop quitter la table et couper un tendre moment…

À découvrir donc dans les liens suivants les recettes de :

L’œuf cocotte au foie gras
L’œuf cocotte épinard
L’œuf cocotte en mini-brioche

Et aussi :

La petite crème choco-noisette
La crème au lait et pralines roses

Tout savoir, ou presque, sur la fête de la Saint-Valentin

Dans les temps anciens,

Les Lupercales1 : il s’agissait d’une fête annuelle, dans l’ancienne Rome, qui se célébrait vers la mi-février, en l’honneur du Dieu Pan2 : protecteur des troupeaux et tueur de loups, il s’y associait aussi, pour partie, une connotation de fécondité.

Les garçons et les filles étaient habituellement séparés, mais ce jour-là, les filles se déguisaient en louves, et les garçons, qui avaient préalablement tiré dans une jarre le nom de leur compagne, les poursuivaient avec des baguettes3, ils étaient autorisés à danser ensemble pendant toute la durée de ces fêtes, le garçon offrait des petits cadeaux à la jeune fille.

Sous de tels parrainages, ces festivités devaient être fortement teintées d’érotisme, sinon de licence, et c’est ainsi que vers 495, le Pape Gelas tenta de l’arrêter ou du moins de l’encadrer en la christianisant.
Il faut se souvenir que très tôt après la diffusion du christianisme des saints et des saintes ont été vénérés. Chacun, selon la fin souvent douloureuse qu’il a subie et les miracles qu’il a accomplis est imploré, et ceci dans toutes les couches de la société qui formaient l’Empire Romain.

Or, il se trouve que les amoureux, depuis le IIIe siècle, dans tout ce vaste Empire Romain, priaient un saint homme du nom de Valentin pour la réalisation de leurs vœux les plus sensibles.
La voie pour la sanctification de la fête païenne était trouvée !

Mais, il y a de nombreux Saint Valentin et il n’est pas facile aux historiens de s’y retrouver. D’autant moins que, pour deux d’entre eux en tout cas, leurs destins semblent bien proches par la période :
Le IIIe siècle, la date du 14 février, et le lieu de leur martyre, la Voie Flaminia. Il s’agit d’un Valentin, Évêque de Terni4 et d’un autre Valentin, prêtre de Rome, une chapelle qui lui est dédiée a été retrouvée lors de fouilles archéologiques romaines.
Saint-Valentin Evêque de Terni semble être notre Saint, celui de l’amour dans toute sa plénitude et bien sûr des amoureux, et puis, n’est-ce pas lui qui a le tout premier célébré l’union d’un légionnaire païen avec une jeune chrétienne !

C’est le 14 février que le calendrier fête nos deux Valentin. La tradition du 14 février fut encore renforcée lorsque le Pape Paul II au XVe siècle distribua ce jour-là une dot aux jeunes filles, afin d’augmenter le nombre de mariages…

Au Moyen-Age et à la Renaissance, et probablement beaucoup plus tard en Europe Occidentale, il existait une « fête des brandons » : le dimanche des brandons était associé à la Saint-Valentin. Le jeune homme, un Valentin, désignait avec le brandon sa Valentine pour l’année. Cette fête s’est perpétuée partout sous différentes formes pour en arriver à notre forme moderne de Saint-Valentin.

En 1537, le 14 février fût décidé la fête de la Saint-Valentin par le Roi d’Angleterre Henry VIII.
Est-ce son amour immodéré des femmes qui confirma à cette fête son caractère amoureux, et si nous la rapprochons de la fête des brandons, n’est-ce pas le moment idéal pour déclarer sa flamme ?

Autrefois,

Dans tous les pays occidentaux : Allemagne, Angleterre, Nouveau Monde… la fête des amoureux était célébrée de différentes manières selon les coutumes locales. C’est pendant la guerre civile américaine que les cartes de correspondance décorées à la main et agrémentées de jolis rubans ont vu le jour.

Au début du XXe siècle, une astucieuse dame américaine a propagé les cartes d’amoureux de la Saint-Valentin imprimées. Cette idée s’est étendue dans le monde entier. Toutes les jeunes filles ajoutaient à leurs missives des rubans de satin, d’organdi, en France plus particulièrement, ce sont des dentelles et des broderies qui ornèrent les tendres missives.

Aujourd’hui,

On peut dire sans hésiter que, dans le monde entier, Saint Valentin est de très loin le Saint le plus gentiment sollicité par les amoureux…Tous les pays ont leurs façons de faire la fête ce jour-là.

Aux États-Unis, il s’agit d’une très grande fête qui bien souvent est aussi importante que Noël. Elle est alors la fête des couples, mais aussi des amis et de la famille.

En Italie, les hommes offrent de la lingerie rouge, en Allemagne ce sont des gerbes de roses rouges accompagnées de poèmes qui sont offerts aux dames, etc.

Chez nous, on se fait des cadeaux élégants, parfums, bijoux. La gastronomie joue évidemment un grand rôle dans l’élaboration du repas de la Saint-Valentin : on s’invite au restaurant, on achète des mets délicats, raffinés, originaux : bons vins, douceurs…

Pour conclure, précisons qu’en France, dans la forme que nous lui connaissons, cette fête de la Saint-Valentin a été réactivée dans les années 1950 par un homme de communication : Jean Chitry, qui en eu l’idée géniale afin d’optimiser les ventes de fleurs par les fleuristes en cette période creuse de février. Jean Chitry demanda à son ami le dessinateur Peynet, de créer un couple d’amoureux : le jeune homme offrant des fleurs à la jeune fille, ce dessin connut un succès remarquable.

Partager l’article via
Suggestions d’articles

La filière française des œufs a relevé son défi de la transition : déjà plus d’1 poule sur 2 élevée hors cage !

le 8 juillet 2020

La filière française des œufs a atteint, et même dépassé, l'objectif d'1 poule sur 2 en élevage alte... Lire la suite

Œufs durs, de délicieuses petites mayo en font l’assaut !

le 26 juin 2020

Pour une rencontre estivale ou automnale forcément conviviale, voici la suggestion d’un grand plat t... Lire la suite

Le brunch à la française pour fin de matinées ensoleillées

le 19 juin 2020

Si on « brunchait » ? Oui, le brunch est tendance, oui nous avons adopté cette forme informelle d... Lire la suite

Click to access the login or register cheese

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et l'utilisation de cookies pour simplifier votre navigation, nous permettre de vous proposer des contenus en fonction de vos intérêts et faciliter l'utilisation des boutons de partages sociaux. Pour en savoir plus et gérer ces paramètres :  RGPD & Cookies .